La « Business Intelligence » (BI) a toujours été un axe fort d’évolution des systèmes d’information de santé. C’est encore plus vrai en cette période de crise sanitaire doublée d’une impérieuse nécessité de rationalisation financière : l’émergence des nouvelles initiatives reste la meilleure preuve…

Le PMSI a maintenant plus de 30 ans et il n’est toujours pas si évident de faire en sorte qu’il traduise fidèlement la réalité de la patientèle. C’est ce constat qui a favorisé l’émergence de solutions et de démarches de conseil en Business Intelligence (BI). Par exemple, à l’image de COMPUTER ENGINEERING et de Groupe PSIH, une nouvelle tendance voit le jour : la collaboration entre un éditeur « métier » SIH et un spécialiste BI. Le but est d’intégrer un maximum de données provenant de sources multiples avec des tableaux de bord à navigation intuitive et interactive selon différents axes : suivi global ou détaillé des commandes, achats, marchés (par compte de charge et classe ATC), suivi et l’analyse des stocks avec des vues détaillées par magasin, comparaison entre les dépenses nominatives enregistrées dans CE Pharma et celles répertoriées dans le FICHCOMP, croisement avec les données PMSI (analyse par GHM, recherche de patients, etc.).

Comme le souligne Vincent HOURDEQUIN, Directeur Technique de Computer Engineering « L’application Pharma®, conçue pour et avec les pharmaciens hospitaliers, couvre l’ensemble des étapes du circuit des produits de santé qui dépendent de la pharmacie à usage intérieur (PUI) : analyse et validation des prescriptions, optimisation du stock de la pharmacie et des consommations des services. Mais nous allons au-delà de la gestion pharmaceutique pour proposer des fonctions de statistiques indispensables afin de suivre l’activité à tous niveaux. 

À l’heure où les dépenses de santé sont fortement régulées et le financement des établissements est indexé sur les tarifications à l’activité, les contrôleurs de gestion souhaitent disposer de tableaux de bord plus complets. ». Les cas d’usage de pilotage de l’activité d’une PUI sont particulièrement sensibles à l’égard des opportunités d’optimisation des coûts : analyse de la consommation des médicaments par période, par établissement, par service, par type d’activité, etc., suivi des quantités utilisées et du coût par typologie de produits (prothèses orthopédiques, antibiotiques, traitements anticancéreux, etc.), nombre de mouvements et d’opérations saisis, nombre d’ordonnances contrôlées, contrôle des rétrocessions ou encore coût par patient et par séjour. Toutes ces analyses sont d’autant plus pertinentes lorsqu’il s’agit de gérer plusieurs établissements d’un GHT. L’application Pharma® peut fonctionner selon deux modes : sur la base d’une installation unique, mutualisée entre les différents établissements de santé ou avec un Pharma® « référentiel » qui alimente plusieurs instances Pharma® « locales ». Ce type de déploiement permet de partager l’accès au livret du médicament et aux dispositifs médicaux. Le référentiel commun pour les fournisseurs, les produits et les conditions d’achat alimente les logiciels Pharma « locaux » tout en étant en capacité de consolider les données statistiques de chaque établissement afin de mieux cibler les besoins dans le cas, par exemple, d’un appel d’offres du GHT.

Au-delà du partenariat avec Computer Engineering, en tant que spécialiste BI, le Groupe PSIH propose son offre Hospivision. Cette dernière est composée de cinq modules complémentaires : BI Pilot (socle décisionnel), PMSI Pilot (analyse de l’activité et des recettes), Finance Pilot (analyse des dépenses et comptabilité analytique hospitalière), BI Expert (modules décisionnels transverses) et BI Advisor. Avec BI Advisor, l’éditeur vise un transfert de compétences en interne : accompagner le changement et construire des tableaux de bord adapté aux besoins terrain des utilisateurs sur l’ensemble des thématiques disponibles dans la BI Hospivision (PMSI, GAM, Labo, Pharma, Blocs, Urgences, Contrôle de gestion et comptabilité analytique hospitalière, GHT, etc.). L’accompagnement est orienté selon trois axes : la maîtrise des outils face à la T2A, le pilotage des organisations par l’analyse de la donnée, et l’apport de méthodologies en comptabilité analytique et en entrepôts de données de santé. En complément, le Groupe PSIH met à disposition des utilisateurs Hospivision une bibliothèque de tableaux de bord en ligne (https://www.openbi.org). Tous les utilisateurs Hospivision peuvent ainsi télécharger des rapports, tableaux de bord ou modules pré-configurés, les installer et y intégrer les données d’établissement. Cette bibliothèque expose le travail de création des équipes d’experts du Groupe PSIH mais – surtout – ceux réalisés par d’autres confrères : médecin DIM, Contrôleur de Gestion, Responsable du bureau des entrées, Pharmacien, Responsables financiers, etc. Depuis 2019, la plateforme a fait l’objet de plus de 8000 téléchargements.

 

D’une BI en silo à une BI « globale »

De nombreux éditeurs, dont Maincare Solutions, optent pour une nouvelle approche BI « globale » : le gain de temps apporté dans l’analyse des données constitue un atout pour une prise de décision éclairée. Cette approche est supportée par la plateforme SaaS M-DATA ANALYTICS. Le pilotage englobe l’activité hospitalière PMSI (MCO, CANCEROLOGIE, AMBULATOIRE, EXTERNE, URGENCES, SSR, PSY, HAD), la GAP, la GEF et les RH. L’une des valeurs ajoutées de la solution réside en son module intégré de rapprochement de référentiels (Achat/Fournisseurs/Marché/RH/Débiteurs). 

Ce module dédié permet une mise en place rapide et simplifiée de la coordination des achats sur un territoire, quel que soit le système de gestion économique en place dans les établissements. Il a pour but de fournir une vue consolidée et qualifiée des achats au travers d’indicateurs de performance attendus par les tutelles (ARS, DGOS) dans le cadre du programme PHARE. Avec M-DATA ANALYTICS, l’établissement ou le GHT peut évoluer progressivement d’un système en silo à un système décisionnel transversal. En effet, il est possible, dans un premier temps, de piloter l’activité d’un domaine en particulier, puis, au fil des besoins et du niveau de maturité des équipes, d’élargir le champ du pilotage. Chaque module de la solution M-DATA ANALYTICS propose des indicateurs préconstruits, plusieurs axes d’analyse et une bibliothèque de rapports très facilement modifiables.

Dans cette même logique de « BI globale » et s’appuyant sur une réelle expertise du pilotage décisionnel et médico-économique, le SIB propose Magellan et Sillage Data. Magellan regroupe plusieurs outils décisionnels de pilotage. Grâce à une approche modulaire, la mise en œuvre est rapide et le SID (Système d’Information Décisionnel) se construit de manière progressive. Sillage Data, prolongement incontournable de l’offre Sillage, permet de valoriser les données du DPI et de ses spécialités (Urgences, Obstétrique, Bloc, etc.). En y associant les données de la production de soins et du circuit de médicament, Sillage Data calcule les indicateurs règlementaires Hop’EN, CAQES et IQSS que les établissements publics de santé ont à produire. Les solutions du SIB permettent de répondre à des besoins d’études médicales et organisationnelles ciblées sur des spécialités et thématiques métiers (Obstétrique, Urgences, dispositif « Hôpital en tension », Bloc, etc.). Si on considère l’exemple du bloc opératoire, l’un des postes de coûts les plus importants d’un établissement de santé, le dashboard dédié de Magellan affiche de nombreux indicateurs-clés : temps de vacation offerte, temps réel d’occupation des salles, temps d’ouverture des blocs, temps non-utilisé démarrage tardif, temps non utilisé inter-intervention, taux de vacations vides, etc. Le SIB mise par ailleurs sur l’intelligence artificielle pour proposer à terme les premiers indicateurs prédictifs.

 

Élap : une gamme « Pilotage » à forte valeur ajoutée

Née fin 2020, la structure Élap ambitionne de devenir un acteur de premier plan dans le paysage BI en Santé. Historiquement, cette structure est issue du rapprochement du Groupe MEDIANE-AXEGE et de la société ADMILIA (experte des solutions logicielles modulables au service des Opérateurs de l’Etat). L’une des spécificités d’Élap est d’être un « éditeur- intégrateur » maitrisant parfaitement les besoins des acteurs de la santé. Avec une expérience historique de plus de 20 ans, Élap équipe près de 450 structures dont des établissements sanitaires et médico-sociaux, des établissements sociaux (FAM, MAS, Foyers de vie, ESAT), des ESPIC, etc. Plus spécifiquement, sur la partie décisionnelle, la gamme de produits Élap Pilotage équipe plusieurs dizaines d’établissements de Santé : le CHU de Limoges, le CHU de Saint-Etienne, les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, le CHR d’Orléans, etc. Certaines de ces structures font office d’établissement « support GHT » et représentent, à ce titre, une formidable opportunité de généralisation de la gamme BI de l’éditeur. Élap Pilotage est constituée de trois modules indépendants interconnectés : Élap TABLEAUX DE BORD (système décisionnel évolutif et pré-packagé), Élap COMPTA-ANA (comptabilité analytique hospitalière) et Élap FIPS (Filières Internes de Production de Soins) pour l’optimisation médico-économique des parcours patients. Élap PILOTAGE produit et diffuse tous les indicateurs réglementaires (Anap-Gmsih, SAE, Hospi-diag, etc.) et permet par ailleurs l’analyse des chemins cliniques intra-GHM, une innovation exclusive de l’éditeur. Le module de comptabilité analytique hospitalière dispose d’un moteur de règles de répartition basées sur des inducteurs de coût : répartition au prorata des ICR, des B, des RUM, etc. ou sur la base de montants (répartition au prorata des salaires, des recettes, etc.). Aucune limite n’est imposée sur le nombre de répartitions, ni sur le nombre et la nature des inducteurs de coûts. 

Il est par exemple possible de comparer les résultats que donneraient la répartition des blocs au prorata des ICR à ceux donnés par une répartition au prorata des heures de bloc. Le module Élap FIPS (Filières Internes de Productions de Soins) est vraisemblablement celui qui identifie au mieux la plus forte valeur ajoutée apportée par l’approche BI de l’éditeur. Le déploiement de ce module est généralement associé à un package de journées de conseil dont l’objectif principal est d’optimiser le positionnement de l’outil dans le dialogue de gestion. 

Le module FIPS permet l’analyse des chemins cliniques au sein des processus de production de soins. L’outil met plus particulièrement en exergue les pratiques et l’organisation des soins telles qu’elles sont transcrites dans les différents modules SIH sous-jacents. Couplé à la valorisation, FIPS peut faire émerger des leviers médico-économique ayant un effet au cœur même du métier de l’hôpital avec une mise en évidence des parcours atypiques souvent mal codés.

Lire la suite dans notre magazine en version PDF ou version Papier.
Magazine :: mySIH n°°056