Dans notre rubrique MATCH 3::3 nous vous proposons de découvrir régulièrement différentes approches éditeurs avec une mise en lumière de 3 concepts… en 3 captures !

L’avènement des GHT a engendré de profondes mutations dans le Système de Santé en France. Les besoins en reporting consolidé sont plus que jamais nécessaires. Pour comprendre l’existant et anticiper les actions de demain, il faut un peu plus qu’une série de tableaux faits manuellement à partir d’un tableur… L’analyse des données est désormais essentielle pour répondre aux enjeux de coopération, de nouvelle gouvernance et de pilotage stratégique. Les difficultés essentielles restent celle de la multiplicité des sources et de la cohérence des niveaux d’interprétation. Les données sont parfois même complètement cloisonnées ; un héritage d’une époque où le terme « collaboratif » avait peu de sens. Certains systèmes persistent à cette vision en « silo » : gestion administrative, finances, achats, PMSI, médicaments, laboratoire, ressources humaines, etc. alors que le système décisionnel d’un SIH moderne se doit d’être transversal, voire de servir plusieurs entités d’un GHT.

 

Quelle que soit l’approche proposée par la plateforme décisionnelle d’un éditeur SIH, il est essentiel de maitriser les données et d’être en mesure de faire des analyses croisées issues de différents établissements. Qu’il s’agisse de cubes, d’univers, de QVD ou de méta-modèles, la mise en œuvre d’un Datamart répondant aux nécessités « Big Data » reste une étape essentielle.

 

Sans attendre la convergence des systèmes d’information sur un territoire, la réponse aux objectifs du programme Hop’EN (Hôpital Numérique) a souvent été un catalyseur de l’offre BI chez les éditeurs. Ces derniers sont par ailleurs confrontés à de nouveaux modes d’exploitation : il faut de nos jours être en capacité de répondre aux nécessités d’accès en libre-service et en mobilité. La technologie « responsive design », le mode hébergé (datacenter HADS) et l’approche « BI as a Service » sont largement mis à contribution.

Le reporting traditionnel « statique » fait désormais partie du passé. L’analyse est aujourd’hui dynamique, personnalisable et non déterministe. Le collaboratif est au cœur des solutions les plus avancées. La plupart des plateformes décisionnelles se déploient rapidement sur la base d’une bibliothèque d’applications analytiques prêtes à l’emploi. Chaque « producteur » devient maître de ses propres indicateurs et peut communiquer avec ses équipes et sa Direction avec, parfois, des mécanismes d’alertes et de suivi des objectifs.

Et le gagnant est…

 

Lire la suite dans notre magazine en version PDF ou version Papier.
Magazine :: mySIH n°°045