Avant le début de la pandémie, Pulsy comptabilisait une moyenne de 475 téléconsultations par mois dans le Grand Est : suivi de l’insuffisance rénale, télé-AVC, téléconsultations en EHPAD, en centres pénitentiaires. La crise et l’annonce d’un confinement en mars 2020, a changé la donne. Du jour au lendemain, Pulsy a tout mis en œuvre pour proposer des solutions de e-santé agiles répondant aux besoins des professionnels de santé du Grand Est dont Odys Web, un dispositif d’organisation massive de téléconsultations à domicile (2 560 téléconsultations sont assurées en mars 2020). Si les professionnels de santé peuvent utiliser gratuitement le service de téléconsultation Odys pour assurer une prise en charge de leurs patients à domicile, d’autres services Pulsy ont particulièrement été mis à contribution pour répondre à des enjeux spécifiques liés à l’épidémie : télésuivi des malades recensés et isolés à domicile, réseau social professionnel sécurisé pour échanger autour du protocole de vaccination contre la Covid-19, etc. Un an après ce boom, Pulsy souhaite pérenniser les usages, tout en facilitant la pratique des utilisateurs. A ce jour, la moyenne des téléconsultations assurées dans le Grand Est par le service de télémédecine Odys se maintient autour de 4 300 chaque mois.

 

Pulsy est l’opérateur unique de la e-santé en Grand Est. Pour partager une vision commune des enjeux e-santé dans la région, sa gouvernance associe l’Agence Régionale de Santé, l’Assurance Maladie, les collectivités territoriales, les établissements de santé, les structures médico-sociales – publics et privés – et les professionnels de santé libéraux.